Bien vivre, ou vivez le bonheur d’être en bonne santé !

Bien vivre, ou vivez le bonheur d’être en bonne santé : Une bonne alimentation équilibrée reste une donnée essentielle pour Bien Vivre et avoir une bonne santé et avoir de l’énergie afin de vivre pleinement, comme le sont également  l’exercice physique, la gestion du stress, un bon environnement, et un bon sommeil

Il faut une bonne dose de motivation pour relever tous ces défis, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Notre dossier concerne aujourd’hui l’alimentation : les atouts que représentent pour chacun de nous l’alimentation BIO,  et le fait de devoir ou non consommer des laitages et du gluten.

Pourquoi acheter bio ?

Bien Vivre en bonne santé

En fait, les produits biologiques (selon une étude de l’AFSSA) sont dépourvus de résidus chimiques. On peut donc manger des fruits et des légumes bio sans les éplucher, sans danger. Intérêt d’autant plus grand que l’on sait désormais que c’est sous la peau que se concentrent les vitamines et les minéraux. Ils sont également dotés d’une qualité nutritionnelle supérieure de 30% par rapport aux produits issus de l’agriculture conventionnelle (selon l’INSERM).

En résumé : plus de vitamines et de minéraux antioxydants dans les fruits, légumes et céréales bio, moins de graisse dans la viande bio et acides gras de meilleure qualité dans les huiles et les œufs bio.

Pour le goût: les fruits et les légumes contiennent plus de matière sèche et moins d’eau car ils sont moins arrosés. Les animaux élevés en plein air donnent des viandes plus fermes plus savoureuses et plus goûteuses.

Pour l’environnement : l’agriculture bio respecte la nature et favorise la biodiversité en choisissant des variétés végétales et des espèces animales adaptées aux terroirs. Au contraire de l’agriculture intensive qui pollue les nappes phréatiques avec des engrais chimiques, qui déciment les abeilles avec les pesticides …

Les produits bio sont plus chers ? Oui sauf si l’on décide de diminuer la quantité de viande, que l’on évite les produits transformés, que l’on préfère le riz complet plus nourrissant, le pain bio également plus nourrissant ; il se conserve mieux, contient davantage de fibres et on en mange moins. De même les fruits contenant moins d’eau rassasient plus vite.

Où acheter des produits alimentaires bio ?

Il existe de plus en plus de sites, de magasins bio vous proposant des produits alimentaires bio

L’alimentation sans gluten ni laitages, le régime idéal de longue vie 

Le gluten, ennemi de nos intestins ? C’est probablement ce que pense Bill Clinton. Lors du mariage de sa fille Chelsea, la pièce montée affichait « free gluten » (sans gluten) !

L’intolérance alimentaire est une diminution de votre capacité à digérer certains aliments, et donc un facteur d’affaiblissement de votre organisme et d’apparition de maladies chroniques. Si vous souffrez régulièrement des symptômes suivants : maux de tête, lourdeurs d‘estomac, fatigue chronique, troubles du sommeil, manque de concentration, sinusite, douleurs articulaires, colite… il est possible que vous soyez intolérant depuis des années, sans le savoir, au gluten des céréales et/ou au lactose et à la caséine des laitages. Ces nutriments, très peu digestes, créent en effet une inflammation des tissus qui est la source d’un mal-être au quotidien, comme l’affirme Marion Kaplan, bio-nutritionniste et élève du docteur Kousmine.

Les protéines de lait de vache et de gluten présent dans le blé, le seigle, l’orge et l’avoine (et dans tous les produits dérivés) ont en effet la particularité de pouvoir générer une réaction immunitaire et/ou inflammatoire chez une partie de la population.

Une des principales hypothèses sur les raisons de cette intolérance, évoquées, en particulier par le Pr Jean Seignalet que l’on peut considérer sans nul doute comme un visionnaire sur cette thématique, est que le gluten aurait subi (au même titre que le maïs selon lui) beaucoup trop de modifications génétiques pour que les enzymes digestives et les mucines d’une partie de la population humaine puissent être capables de le reconnaître et le digérer totalement.  A ce facteur se rajouterait, toujours selon le Pr Seignalet, une nouvelle modification du gluten sous l’effet de la cuisson à température élevée.

Et pour le lait ?  Il s’agit là d’une réflexion de bon sens, la composition du lait de vache est éloignée de celle du lait humain pour la simple raison que nous sommes génétiquement deux espèces très différentes et que le veau possède des besoins nutritionnels non comparables à ceux de l’homme.

D’une manière générale, voici quelques conseils pour améliorer tout votre système digestif :

  • Manger des légumes, des fruits BIO
  • Lever le pied sur la viande et augmenter la consommation de poisson
  • Bien s’hydrater (mini 1,5 à 2L d’eau/j),
  • Prendre le temps de bien mastiquer, rééquilibrer les apports alimentaires en glucides et en protéines
  • S’assurer d’un apport satisfaisant en nutriments antioxydants (végétaux, épices, thé vert) et en acides gras de type oméga 3, en particulier pour les sportifs réguliers et/ou pratiquant la course à pied.
  • Privilégiez les produits laitiers à base de lait végétal : soja, riz, amande. (Les protéines de lait de vache peuvent être présentes dans de nombreux aliments composés et non pas seulement dans le lait, les yaourts et le fromage. On peut ainsi citer les crèmes desserts, la crème fraîche et tous les produits dérivés en contenant, certains biscuits, viennoiseries, pâtisseries mais aussi plats composés, charcuterie, préparations panées, pâtes à tartiner, etc. La chasse au terme « protéines de lait » sur les étiquettes pourra donc commencer)  le maintien de la consommation de beurre demeure possible, cet aliment étant avant tout composé des matières grasses du lait et donc pauvre en protéines.

 

  • Enfin, si vous avez choisi de supprimer le gluten de votre alimentation cela va être un véritable défi: Le blé tendre est utilisé pour fabriquer le pain et les farines servant à la réalisation des biscuits, viennoiseries, pâtisseries, biscottes, céréales du petit déjeuner, pâte à pizza, à tarte et tous les multiples produits dérivés qui en contiennent. Le blé dur est utilisé pour fabriquer les pâtes, la semoule et les produits dérivés. Du gluten est rajouté en tant qu’auxiliaire technologique dans de nombreux aliments : dans le pain (voir ci-dessous), mais également dans la charcuterie tels que le jambon ou le saucisson, dans les produits panés, frits, les sauces, les potages industriels, etc. Bref, vous l’aurez compris, dans la plupart des produits industriels ou composés.  Bref, le gluten est omniprésent. Il existe des alternatives aux produits céréaliers permettant de répondre aux besoins nutritionnels et de maintenir une alimentation équilibrée source de plaisir et de variété : riz, quinoa, millet, sarrasin, soja, légumineuses, pomme de terre, maïs, soja, etc. De même les rayons de supermarchés à base de produits sans gluten ne cessent de croitre : on peut y désormais trouver de nombreux et bons produits dérivés tels que pain sans gluten (que vous pouvez tout à fait réaliser par ailleurs vous-même grâce aux machines à pain), biscuits, crackers de sarrasin (type Pain des Fleurs), galettes de riz (même si ces dernières possèdent un index glycémique élevé du fait de l’extrusion.

Nous vous invitons à regarder des vidéos du Professeur Henri Joyeux, (professeur des universités, et praticien hospitalier de cancérologie et chirurgie digestive à Montpelier) sur You tube qui sont très instructives pour nous motiver à préserver notre santé par une bonne alimentation !

Nous vous recommandons  également aller consulter le site de Marion Kaplan qui vous donnera ses secrets de cuisson pour conserver les bons nutriments.

 

 

Pin It

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>