DÉCHETS MÉNAGERS – Le tri se tasse

DÉCHETS MÉNAGERS – Le tri se tasse

Si le geste de trier ses déchets est entré dans les maisons et les consciences, les chiffres du recyclage stagnent, voire baissent légèrement, malgré de gros efforts déployés par les villes et les agglos pour s’équiper et informer les usagers.

Trie-t-on moins qu’avant ? Consomme-t-on moins avec la crise ?

Selon une récente étude (1), 20% des habitants de la région Languedoc Roussillon déclarent ne pas connaitre les consignes de tri (contre 14% en France) et 75% se trompent sur les emballages les moins bien triés (contre 68% des français)

Mauvais élève le Languedoc ? Oui dans les chiffres, un peu moins dans les faits. Alors que l’agglomération de Montpellier parvient à recycler 38% de sa production totale de déchets sur l’année 2013, le territoire de Thau Agglo (Sète) n’affiche que 12% de valorisation pour 2012. Des résultats perfectibles et difficiles à apprécier pour les collectivités, selon la taille des villes couvertes ou le nombre de points de collecte.

LA BONNE SANTE DE LA POUBELLE JAUNE

A Montpellier par exemple, la collecte des emballages recyclables (papier, carton, plastique et aluminium de la poubelle jaune) se porte bien mais connait un phénomène de stagnation depuis 2 ans.

Pour le directeur de la prévention et de la gestion des déchets de l’Agglo, le recyclage de ces emballages a connu « une progression constante de 3 à 4 % par an entre 2005 et 2012 car le centre  de Montpellier et les communes ont été équipés en sacs et poubelles jaunes » même constat sur le bassin de Thau où le recyclage papier / carton connait un petit déclin.

Les mêmes raisons sont invoquées, l’habitat collectif est très peu équipé de ces poubelles jaunes, ce qui rend le tri difficile. Mais comme le rappelle le maire de Sète, « avec la crise, la consommation baisse et le nombre de déchets avec elle ! Les industriels et les producteurs ont aussi significativement réduit les emballages en amont »

 LE VERRE, UNE PRIORITÉ A AMÉLIORER

Dans l’agglo de Montpellier, le recyclage du verre augmente de 5% chaque année. Le verre des restaurants et des bars est désormais collecté, et les colonnes de récupération ont été changées et densifiées pour plus de visibilité.

Sur le bassin de Thau, la collecte verre se tasse. La faute aux zones sélectives pas assez nombreuses selon l’adjoint au maire de Sète.

Le point noir en matière de recyclage est la collecte des déchets. L’enjeu majeur est d’optimiser la récupération de ces déchets, notamment le verre et les encombrants.

POURQUOI FAUT –IL RECYCLER ?

Le recyclage consiste en la transformation des matières existantes. Ceci permet de réduire l’utilisation de ressources naturelles comme le bois (papier, carton), le pétrole (plastique), le sable (verre) et l’eau. Et de diminuer, par ricochet, le nombre de déchets et la pollution.

Voici à l’échelle de 80 communes ce que le recyclage permet de fabriquer sur une année :

Matériaux

Tonnage 2013

Équivalences en emballages (millions d’unités)

Economies d’énergie

(en KW/h)

Produits recyclés fabriqués

(en unités)

Papiers, cartons 10 517 148,74 117 603 48 millions de boites à chaussures
Briques alimentaires 192 7,38 898 1 million de rouleaux de papier toilette
Films en plastique 220 55 2 643 44,22 millions de sacs en plastique
Verre 6 716 20,33 7 351 19 millions de bouteilles
Bouteilles d’eau 746 19,63 8 971 1,4 million de pulls en polaire

 

 

 

 

 

 

Source : Rapport d’activité 2013 du sitcom Gard sud, le syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères.

plus d’infos sur : http://www.sictom-pezenas-agde.fr/

http://recyclage.comprendrechoisir.com/comprendre/dechets-tri

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pin It

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>