L’immobilier, c’est totalement sur Internet !

Pour leurs recherches immobilières, les Français vont massivement sur Internet. En effet, ils sont près de deux millions d’internautes  à consulter chaque jour un site immobilier, d’après les chiffres que vient de publier Médiamétrie.

Il s’agit essentiellement des portails d’annonces ; On notera que la France est largement en tête avec un taux de couverture immobilière de 29% contre moins de 20 % dans les pays équivalent (21 % aux USA). Peut-on y voir le signe d’un intérêt très marqué des Français pour l’Internet ? Pour l’immobilier ? Ou celui d’un marché peu efficient qui allonge la durée des recherches ?

Ces chiffres d’audience montrent de façon incontestable que le web est devenu le support unique de la communication immobilière. Ce n’est pas totalement nouveau, mais l’évidence s’impose chaque jour un peu plus et les professionnels en tirent les conséquences. Ce constat conduit à poser trois questions.

Internet, devenu omniprésent, va-t-il désintermédier l’immobilier? Pour le moment, en France comme ailleurs dans le Monde, la réponse est négative car la part de marché des professionnels ne recule ni en France, ni ailleurs.

Quel avenir pour les agences isolées face aux réseaux, si elles n’ont pas les moyens d’être performantes en communication Internet ? Les réseaux sauront-ils bâtir un avantage concurrentiel stratégique en tirant partie de leurs compétences Web ?

Enfin, on peut se demander si l’on va vers une dématérialisation de la commercialisation de l’immobilier ? De la visite virtuelle à la signature électronique, en passant par le home staging virtuel, c’est tout un secteur traditionnellement figé qui se trouve confronté à des pratiques innovantes déstabilisantes ; comment va-t-il s’adapter ?

Pin It

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>