Préparez la visite de votre bien

Pour réussir la vente de votre maison, vous devez tirer profit de chacune des visites que vous allez recevoir. Cela demande une courte préparation. Rappelez-vous que la visite est à la fois une opération de charme et une occasion de mettre l’acheteur en confiance.

Conseils de professionnels :

C’est la première impression qui compte !

> Un extérieur attrayant engage l’acheteur à visiter l’intérieur. Pelouses tondues et allées désherbées contribueront à produire cet effet positif. Un logement bien entretenu et bien rangé, c’est un pas vers la vente. Qui aurait envie de faire ses courses dans un commerce où les articles traîneraient jusque par terre ?

> Pour un logement, la logique est la même : le désordre choque l’acheteur, le fait douter de la qualité du produit et pire encore, lui fait visualiser les lieux plus petits qu’ils ne le sont réellement. Qu’elles soient de vie ou de nuit, toutes les pièces sont importantes et doivent présenter la même netteté. Cuisines et salles de bains, facteurs d’hygiène incontournables, doivent également être engageantes et irréprochables.

> Une heure de rangement et de ménage peuvent parfois faire gagner des semaines sur le délai de vente. Enfin, la luminosité des lieux plaidera aussi en votre faveur. De jour, ouvrez tous les volets pour laisser la lumière envahir les pièces, de nuit, éclairez généreusement l’intérieur ainsi que l’extérieur. N’oubliez jamais que l’acheteur est venu pour voir.

Règles à suivre pendant la visite

> Ne gênez pas l’acheteur. Évitez qu’il y ait trop de monde en présence car l’acheteur aura l’impression de déranger et abrégera sa visite. Un fond de musique douce rendra l’ambiance sympathique. De même un parfum d’intérieur apportera une touche agréable. Faites en sorte que notre collaborateur(trice) et ses clients soient en mesure de parler librement.

> L’ami fidèle de l’homme n’a pas sa place lors de la visite. Éloignez momentanément les animaux durant la visite.

> La discrétion vaut son pesant d’or. Soyez aimable, mais n’imposez pas la conversation aux clients. Ce n’est pas vous qu’il vient voir, mais votre bien, et c’est notre collaborateur(trice) qui connaît les motivations du client.

> Laissez à notre collaborateur(trice) le soin de répondre aux objections techniques ou d’ordre pratique qui seraient soulevées. C’est son travail, il connaît bien ses clients et saura ainsi utiliser les bons arguments, quitte à vous consulter en cas de besoin.

> Ne vous imposez pas. N’accompagnez pas notre collaborateur (trice) et ses clients. Le premier connaît les exigences des seconds et il lui sera plus facile d’établir la concordance car il est évident que nous n’avons pas amené un client par hasard.

> Ne mettez jamais la charrue avant les bœufs. Si vous essayez d’intéresser les clients à l’achat de vos meubles ou autres accessoires avant qu’ils n’aient décidé d’acheter le logement, vous risquez de nuire à la transaction en créant des obligations supplémentaires.

> Un dernier point : Ne discutez pas du prix, des conditions de vente ou de la prise de possession avec les clients. Mettre au point la négociation définitive dans ses moindres détails est une tâche difficile.

L’assistance d’un professionnel est une garantie de bonne fin.

Pin It

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>